AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Jacob Atmintis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
i come from space
avatar
Messages : 9
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 22:58

Jacob Pamyat Atmintis
carte d'identité

surnom : Jake, c'est ainsi que les autres humains le surnomment, inconscients qu’ils sont de son vrai prénom: Pamyat ϟ âge : C’est difficile pour lui de répondre à cette question ; il est certain d’avoir passé l’équivalent d’une quarantaine d’années Terrestres sur sa planète d’origine, Aleyin, d’avoir voyagé à travers la galaxie suite à la destruction de sa planète pendant près de cent ans et cela fait une dizaine d’années qu’il est arrivée sur Terre. Mais le temps qu’il a passé dans le Void, en stase ? Il n’en absolument aucune idée. Cela pourrait être quelques mois comme quelques milliers d’années…Donc de ce qu’il sait, il a 150 ans. Mais en réalité il n’en sait absolument rien ϟ date et lieu de naissance : Planète Aleyin, comme on le disait plus tôt, difficile de définir une date de naissance, aussi à cause du calendrier qui n’était pas le même ϟ situation professionnelle : Etudiant en chimie et biologie (en autodidacte), mais aussi photographe, histoire de gagner un peu d'argent, mais aussi parce que c’est un moyen qu’il a trouvé de continuer sa fonction d’origine…d’une autre façon. Les photos sont des souvenirs, des brides, des moments volés, mais des souvenirs malgré tout. ϟ situation civile : Célibataire, et ce n'est pas plus mal comme ça, objectivement, ce qui ne veut pas dire que ça lui convient pour autant ϟ affiliation : Sans affiliation, il tente juste de vivre sa petite vie tranquille feat : Jason Ralph

S’il décidait de montrer sa véritable apparence, vous verriez une méduse géante, translucide, dont vous pourriez voir le cerveau fonctionner sous la forme de petites lumières naviguant dans ce qui lui sert de « tête ». Cependant, parce qu’il s’est implanté dans la mémoire d’un humain, il a pris l’apparence d’un être humain. Il n’a rien de spécialement remarquable, brun, aux yeux bruns, physique moyen…Le but est de se fondre dans la masse, de ne pas se faire trop remarquer pour éviter que les autorités comme Torchwood ou UNIT ne le repèrent. Alien de la race des Mnémosystes, il est comme un parasite qui s’accroche dans votre mémoire et survit grâce à cela. Il peut altérer la mémoire des humains dans lesquels il s’implante,  bien qu’il fasse très attention quand il le fait, il lui est déjà arrivé d’effacer des souvenirs par accident en s’installant, alors il évite au maximum de jouer avec la mémoire des humains. Il n’a pas besoin de manger ni de dormir, mais le fait quand il est en présence d’autres personnes, et il doit bien avouer que certaines nourritures humaines sont appréciables.  Actuellement, il est implanté dans la mémoire d’une seule personne : son hôte, qui est son second hôte depuis son arrivée sur Terre, le premier ayant subi un accident qui lui a totalement fait perdre la mémoire, obligeant Pamyat à changer d’hôte.



Jacob est une personne fondamentalement pacifiste. Son peuple d’origine n’était pas du genre à se battre et lui, il a gardé cette caractéristique, bien qu’ayant partagé la mémoire d’autres peuples bien moins pacifiques. Malgré tout, il n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds si on l’attaque ; de lui-même il fera en sorte d’éviter les conflits autant que faire se peut, mais si la situation dégénère jusqu’à en arriver aux mains, il sait se défendre, ne vous y trompez pas. Oui, il est discret et ne paye pas de mine quand on le voit comme ça, mais il est ainsi pour se protéger. Car à l’intérieur, Jacob est un jeune homme passionné, qui n’hésite pas à se lier avec des gens (sans parler de s’implanter, soyons clair, se lier au sens humain du terme). Il faut outrepasser cette discrétion et la couche de timidité légère qui l’entoure mais vous ne serez pas dessus si vous le faite. Il se montrera taquin, amusant, un poil charmeur si le courage lui vient, mais infiniment gentil et à l’écoute. Cependant, il a aussi ses tares : il a tendance à faire confiance trop rapidement, ce que l’on n’imaginerait pas être un défaut chez son espèce après ce qu’ils ont vécus et pourtant…Têtu, parfois un peu trop sarcastique, il peut rapidement s’attirer des ennuis sans vraiment s’en rendre compte. En effet, pacifiste ne veut pas dire couard, au contraire, il sait faire preuve de beaucoup de courage, il suffit de le réveiller. Il s’attache vite mais se montre tout aussi vite possessif et jaloux, sans pour autant vraiment oser le dire ouvertement. Son attitude parlera pour lui: il aura tendance à se faire mordant, limite antipathique avec les personnes qu’il pense cherchent à lui voler le temps de ceux qu’il apprécie et se renfermera un peu envers les personnes concernées. Dans le fond, c’est un sensible qui n’a qu’une envie : trouver des gens avec qui il se sent bien, qui l’acceptent sans réserves et qu’il considèrerait comme sa famille. Il a horreur de la solitude, raison pour laquelle il ne passe, au final, que très peu de temps chez lui, préférant naviguer dans les rues de Londres à toutes heures, profitant de la vie vibrante qui embaume la ville. Malgré cela, la solitude d’être le seul de son espèce (à sa connaissance) sur Terre est profondément ancré en lui, apportant avec elle des moments de spleen qu’il a du mal à ravaler quand ils arrivent. Curieux de nature, il n’a aucun mal à se plonger dans des livres et à passer des heures à étudier un sujet si ce dernier a piqué son intérêt. Actuellement, il étudie la chimie et la biologie. Mais cette curiosité est à double tranchant; il peut aussi se montrer Presque inquisiteur envers des personnes aussi, oubliant par moment le concept de vie privée. Il a beau savoir comment fonctionnent les humains depuis le temps qu’il traine sur Terre et en naviguant dans les mémoires de ses hôtes, mais il n’en reste pas moins un alien, il lui arrive de faire des erreurs de jugement. Tout comme parfois, certains concept, s’il les comprend dans une certaine mesure, lui sont étrange et le laisse perplexe, ce qui donne une impression qu’il a une légère inadaptation sociale parfois. Si lui adore prendre des photos et permettre aux autres de conserver des souvenirs de cette façon, il déteste se faire prendre en photo, pouvant se montrer presque agressif quand on arrive à le photographier. Ce n’est pas temps qu’il n’aime pas son apparence, ou que le principe de photographie le dérange, mais il sait que toute trace physique de lui quelque part risqueraient d’attirer des questions s’il venait à disparaître, que ce soit par changement d’apparence à cause d’un changement d’hôte ou de sa mort tout simplement, et il ne veut pas risquer cela. Juste au cas où d’autres de son peuple arriveraient sur Terre. Il n’est pas souvent agressif, mais il possède son petit caractère et, avec des gens qu’il connaît, le voir s’agacer, grogner voir s’énerver n’est pas aussi rare qu’on pourrait le penser pour quelqu’un d’aussi discret en apparence, même s’il relativise pas mal de choses. Dans son appartement, pas grand-chose de personnel, hormis deux pierres : du Gypse et une Aragonite, les deux roches principales qui composaient sa planète d’origine. Ce sont les deux seules objets auxquelles il tient par-dessus tout, seul souvenir de sa planète, bien que ces échantillons proviennent de la Terre.

derrière l'écran

pseudo : Audacious Squirrel ϟ prénom : Christine ϟ âge : 26 ans ϟ pays, région : Sud-Ouest de la France ϟ fréquence de connexion : Connexion quotidienne ou presque, réponse en général dans les deux semaines ϟ connaissance du forum : J’avais suivi le projet il y a un petit bout de temps, et quand j’ai vu sur PRD qu’il avait ouvert, j’ai sauté sur l’occasion =D ϟ opinion du forum : Bien construit, complet et clair, avec un contexte original. Bref, de ce que j’en vois il a l’air très sympathique. ϟ éventuelle(s) suggestion(s) : Aucune pour le moment. ϟ petit mot de fin : Fin. (ouais je sais, je suis hilarant…*out*)

histoire

"Pamyat, viens avec moi"

Celui qui a pris la forme d’un jeune Aleyinien écoute l’ordre qu’on lui intime, suivant son hôte sans broncher. De quoi pourrait-il broncher de toute façon ? A partir du moment où il a été implanté dans la mémoire de son hôte, il n’a plus vraiment son mot à dire ; il n’est qu’une machine organique pour eux, juste là pour les aider à mieux ranger et emmagasiner ce qu’ils apprennent. Ce n’est pas une vie diront certains aujourd’hui ; mais quand c’est la seule que vous connaissez, quand c’est ainsi que vous avez été créé, pourquoi cette vie vous semblerait-elle étrange ?

Il n’est pas bête, pourtant, certes, il n’est pas d’une espèce qui se reproduit, une espèce née, il est une expérience de laboratoire qui a réussie, comme tous les autres comme lui. Pourtant, il est conscient, intelligent, avec un certain esprit de libre-arbitre ; il voit comment vivent les hôtes, et malgré tout, il se contente de sa vie d’assimilé esclave, bien que les Aleyiniens ne les considère pas ainsi consciemment. C’est comme si, sur Terre, on considérait que les fourchettes sont esclaves de l’humain. Ca ne ferait pas plus de sens à un humain de dire cela qu’à un Aleyinien de penser son Mnémosyste comme d’un esclave. Il est un objet. Pensant et vivant, certes, mais un objet.

Pamyat sait très bien que lorsque son hôte mourra, il disparaîtra aussi, dissolu dans le néant par le manque d’ancrage mémoriel. Il sait que sa vie ne tient qu’à celle de son hôte. Du moins, c’est ce qu’il a toujours cru. Jusqu’à ce que sa planète ne soit attaqué et son hôte tué. Il n’avait que peu de temps, quelques minutes à peine, et il a pris une décision (imitant sans le savoir d’autres de ses semblables) : il s’est implanté dans la mémoire d’un des assaillants, sauvant sa peau par la même occasion.

Ainsi commença son long voyage.

****************

Depuis combien de temps voyageaient-ils à travers l’univers comme ça ? Les Mnémosystes survivaient en sautant de mémoires en mémoires, de races en races, mais toujours groupés. L’union fait la force comme on dit. De par cette situation, ils apprenaient plus qu’ils ne l’ont jamais fait auprès de leur créateurs, évoluaient, sans même s’en rendre compte. Par exemple, ils ont très vite compris que tenter de lier plus d’un Mnémosyste à un même hôte était une très mauvaise idée. L’esprit n’est pas capable d’accueillir deux entités complexes et distinctes (même pour les Aleyinien, rien n’est sûr…), menant à la délitation de l’esprit qui accueille, menant, par voie de conséquences, à la disparition des entités accueillies.

Cependant, tous ces voyages, ces essais et expérimentations ont eu des conséquences assez lourdes : nombre d’entre eux ont péris, réduisant toujours plus leur nombre. Ils ne sont pas idiots, ils comprennent bien que s’ils continuent sur cette voie ils sont voués à disparaître, incapables qu’ils sont de se reproduire par eux-mêmes.  Leur groupe se divisa en deux camps : ceux qui veulent continuer à chercher, à comprendre, à explorer leurs capacités en dépit des risques encourus et ceux qui se contentaient de vivre avec ce qu’ils savaient déjà. Pamyat faisait partie de ces derniers. Il ne remettait pas en cause les premières recherches, elles ont été nécessaires (notamment la découverte de la Stase est une avancée qui augmentait considérablement leurs chances de survie en milieu hostile) mais aujourd’hui, après tout ce qu’ils ont déjà appris…Il comprenait, dans le fond, l’envie de vouloir apprendre, encore et encore, c’est dans leur histoire, mais pas au prix des vies de leurs semblables. Pourquoi risquer des vies alors qu’ils pouvaient très bien vivre ainsi ? Certes, ils sont toujours dépendants de quelqu’un d’autre pour survivre, mais ils n’étaient plus à la botte de l’autre. Ils pouvaient mener leur propre vie, être leur propre personne…

"Hey, Pamyat ! J’ai un nouveau tour à te montrer !"
l’interpellé soupira. Son meilleur ami, lui, faisait partie de l’autre camp et n’a eu de cesse de tenter de ramener Pamyat à sa cause, sans succès.
"Quoi ?"
"Oh, ne fais pas cette tête, je suis encore là, non ?" un soupir accompagné d’un sourire plus tard, le voilà mené à travers la ville vers une femelle de l’espèce qu’ils copiaient actuellement. Cette dernière accueillit son ami…très chaleureusement disons, avant de repartir à ses activités, laissant le Mnémosyste avec des grands yeux, plus que surpris. Dans l’absolu, rien ne les a jamais empêchés de lier des relations (amicales, amoureuses ou autre) avec le reste de la population hôte, mais ça ne se fait pas en un jour ; or ils sont arrivés sur cette planète la veille.
"Qu’est-ce…Comment ?"
"Simple, j’ai implanté que nous étions ensembles depuis longtemps." Il semblait si fier, alors que Pamyat avait la nausée.
"Mais…Tu l’as manipulée ! Ce qu’elle ressent pour toi n’est que fictif, et si elle avait eu une autre famille ?"
"Notre vie entière n’est que manipulation ! Ouvre les yeux et arrête d’être aussi naïf !" il ne répondait pas à la dernière question, probablement parce qu’il savait parfaitement que Pamyat ne pourrait cautionner ses agissements.
"Il y a une différence entre s’implanter comme une vague connaissance et se faire passer pour quelqu’un d’important ! La manipulation de leur mémoire est plus extensive, les risques plus nombreux, on ne sait pas encore ce que ça peut avoir comme conséquence chez eux. Et puis…le fait que ça ne soit pas sincère ne te dérange pas ?" ses arguments étaient fondés, mais ça, son ami ne le voyait pas de cet avis si la colère qu’il lisait sur son visage était d’une quelconque indication.
"Pourquoi je me fatigue? T’as aucune tripe."

Et il partit, sans demander son reste, sans même répondre aux questions qui lui ont été posées. Pamyat s’inquiète, s’il continue comme ça, sans même parler des risques inhérents à ses expérimentations, c’est les risques envers le peuple qui les accueille qui l’inquiète. Ce n’est plus seulement les leurs qu’ils mettent en danger, mais d’autres aussi…

****************

L’éveil d’une Stase est rarement agréable. En général, un Mnémosyste sortant de Stase est désorienté, devant trouver des repères dans ce nouveau monde sans pour autant avoir le temps de le faire pleinement. Ils n’ont que deux heures pour assurer leur survie et un périmètre de trois kilomètres à quadriller pour se faire. Ca ne semble peut-être pas très étendu dit comme ça, mais quand le temps vous est compté, ça devient immense. La panique peut vous faire faire des erreurs stupides…Donc non, une sortir de Stase n’est pas du tout agréable.

Pamyat, quant à lui, n’a vécu que deux Stases dans sa vie. Or la dernière, il le sent, a été bien plus longue que la première, sans qu’il ne soit capable de donner un temps précis pour autant. La course contre la montre est lancée, il doit s’implanter ou mourir. Il cherchera si d’autres sont arrivés avec lui plus tard ; ils ont toujours fonctionné ainsi. L’avancée est frénétique, sachant la libération non loin, sans pouvoir savoir où précisément. Puis, finalement, le saint graal : une personne. L’espèce, la planète, il saura tout cela une fois implanté, ça n’a jamais été un sujet d’inquiétude pour les siens. Il s’approche, profitant d’arriver dans le dos de la personne, et touche délicatement son poignet dénudé. Une foule d’information lui arrive en masse, l’afflux premier de souvenirs lors d’une implantation réussie. En quelques secondes seulement, Pamyat sait ce qu’il va utiliser de la vie de cette femme humaine, Emily, pour s’intégrer sans éveiller les soupçons. Car s’il ne connait pas la Terre auparavant, pas vraiment, il sait qu’elle est protégée, il l’a déjà entendu dans plusieurs peuples, alors il vaut mieux se faire particulièrement discret. Elle cherche un ou une colocataire, parfait ! Encore quelques secondes de recherches et il sait ce qu’elle cherche pour le dit colocataire. En moins de temps qu’il n’en faut pour dire « ouf », il a revêtu une apparence humaine, et la jeune femme est persuadée qu’il est son nouveau colocataire.

Et pendant quelques années, c’est le cas. Jacob (c’est ainsi qu’il s’appelle aujourd’hui) vit avec elle, le colocataire discret, étudiant par lui-même et avec un petit boulot à côté. Petit boulot qu’il n’aime pas spécialement, mais il doit bien vivre, payer son loyer et il préfère ne pas abuser de ses capacités, surtout avec une humaine aussi gentille que celle-là. Amusée plus que suspicieuse de ses manques dans certaines coutumes Terriennes, bien loin de se douter qu’il n’en n’est pas un lui-même, elle lui explique, avec patience et pédagogie. Elle veut être zoologiste, c’est ce qu’elle dit, mais il l’imagine tellement plus dans l’apprentissage des autres. Elle devient son amie, sa seule amie pendant longtemps, puis elle lui présente des gens, il fait ses propres rencontres. Elle l’aide même à obtenir un boulot en rapport avec la photographie, hobby qu’il a découvert par hasard et qui l’a passionné. Comment aurait-il pu en être autrement ? Capturer et rendre immortels certains souvenirs…Bref,  petit à petit, Jacob se construit sa vie sur Terre, oubliant presque ce qu’il est originellement.

C’est sans compter la vie qui décide toujours de vous rappeler ce genre de détails quand vous vous y attendez le moins. Il est en plein photoshoot avec trois personnes en costume. Il les laisse prendre les poses initiales, puis à mesure que le temps passe, il comprend un peu mieux ce qu’ils cherchent et les aide de ses propres propositions. Puis il le sent, le lien qui se rompt, sa vie qui ne tient plus qu’à un fil. Alors il s’excuse, prétend ne plus avoir de mémoire et qu’il retourne chercher une carte mémoire (magique ces petites choses aussi) et court. Il court à en perdre haleine, cherchant quelqu’un d’autre pour s’implanter, mais s’ils ont choisis ce parc, c’est bel et bien pour son isolement, afin d’être tranquille. Mais la chance lui sourit, un homme se promène, sans réel but et Jacob l’interpelle, lui prend la main dans un geste apeuré, et avant que l’autre n’ait le temps de s’offusquer et de l’envoyer sur les roses, il s’est implanté, peut-être avec moins de précision et de subtilité que pour Emily, mais il n’a pas le choix, il n’avait que peu de temps avant de disparaître. Il est, pour lui, le garçon qui lui sort son chien deux fois par semaine, parce qu’il travaille et qu’il n’a pas le temps de le sortir tous les jours. C’est bancal, mais ça fera l’affaire. Au moins il est sûr de survivre. Puis il s’excuse, à nouveau, et retourne avec ses clients. La crise existentielle est passée, il dit finir son travail avant de savoir ce qu’il s’est passé avec Emily. Il voit l’appel manqué de James, le petit ami d’Emily, et il rappelle, inquiet.

"Jacob, bon dieu mais où tu es ?"
"En photoshoot, je suis désolé, on était un peu isolé…"
"C’est pas grave, mais je devais te prévenir, Emily a eu un accident en revenant des cours ce matin…"
"Est-ce qu’elle est… ?" il l’a interrompu, mais il a peur de ce qu’il s’est passé.
"Non, merci mon dieu, non. Mais elle a…" il entend la voix de son ami qui craque et des sanglots "Elle a tout oublié Jake. Ce qu’elle fait ici, toi, moi…Tout ! Sauf son nom et son enfance."
"Oh…"

Alors c’était ça la raison ? Un accident et une amnésie. C’est si bête. Et pourtant il est terriblement triste. Il demande l’hôpital dans lequel est gardé Emily et s’y rend, bien conscient que ça ne servira probablement à rien. Il a raison, car elle ne se souvient pas du tout de lui, elle s’excuse même, « terriblement désolée » dit-elle, car elle semble avoir conscience qu’elle a oublié beaucoup de choses et beaucoup de gens, surtout et qu’elle ne peut qu’imaginer ce que ça leur fait. Il pleure longtemps ce soir-là, car il a perdu une amie, il pourrait espérer qu’elle se souvienne de lui, mais il n’y croit pas. La façon dont fonctionne la mémoire humaine…après un accident comme celui-là, tous les souvenirs qui ne sont pas d’origines ne reviendront pas. Il pourrait attendre qu’elle se souvienne et se réimplanter, mais il ne le veut pas. Ca ferait trop mal quelque part, alors il pleure. Deux jours plus tard, il a fini d’emballer ses maigres affaires, prenant grand soin en enroulant de papier bulle les morceaux de Gypse et d’Aragonite qu’Emily lui avait offerts lors d’un anniversaire (fictif lui aussi mais tant pis), simplement parce qu’il lui avait dit un jour qu’il y en avait de par chez lui. Mais aujourd’hui il quitte cet appartement pour un autre, bien plus petit de Londres, mais il a des économies, il a de quoi voir venir pour les prochains mois.

Ca fait aujourd’hui dix ans qu’il vit sur Terre et s’il a eu des hauts et des bas, la vie continue. Cependant, il sait qu’il va devoir bientôt se trouver un nouvel hôte : le sien est atteint d’Alzheimer, qui sait quand le souvenir de Jacob va s’effacer de sa mémoire pour de bon ? C’est perturbant comme situation, car d’un côté il voit venir, d’un autre, il n’a pas vraiment de temps…Mais cette fois, il voudrait se lier avec quelqu’un avec qui il peut être honnête, avec qui il peut demander son avis, avoir son accord…Peut-être rêve-t-il trop, mais il aimerait, au moins une fois, ne pas avoir l’impression d’être un voleur et un squatteur.

Un jour, peut-être.


Dernière édition par Jacob P. Atmintis le Mar 23 Jan - 21:49, édité 5 fois
i'm only human
avatar
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 23:02

Bienvenue ! Déjà +1 pour le feat (même si j'ai jamais vu The Magicians jusqu'au bout, je kiffe l'acteur).
Et ensuite j'ai hâte d'en apprendre plus sur ton personnage ! Bon courage coeur
administrateur
avatar
Messages : 577
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 23:04

HANW BIENVENU ! lovers lovers
Toi, ici, il parait qu'on se connait déjà hehe J'ai hâte d'en savoir plus sur ton petit bonhomme. Je connaissais pas du tout le choix de feat par contre, mea culpa, mais on en apprend tous les jours hein gnoe

Bon courage pour ta fichette et si tu as d'autres questions, n'hésites pas
i come from space
avatar
Messages : 9
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 23:10

Merci à vous =D

Zephyr > Ooooooooh je suis pas seule à connaître sweet (et moi non plus j'ai jamais vu The Magicians jusqu'au bout...)

Madman > Ah? D'où se connaîtrait-on? A moins que tu ne parles de la partie invité? XD et je prépare un pitit (AHEM) MP hihi
administrateur
avatar
Messages : 577
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 23:15

Alors en faites, yé confondu avec un autre pseudo /PAN Mais du coup, oui, on se connait de la partie invité (voir plus à voir :huhu:). J'attend ton petit MP coeur
come to another time
avatar
Messages : 36
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 23:44

BIENVENUEEEE!
Ah je me disais que je connaissais cette face! The magicians, hein, okay. hihi seducteur Ça me revient. Bref. J'aime beaucoup trop ce vava et j'ai trop hâte de lire ta fichette!! sweet
i come from space
avatar
Messages : 9
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 23:55

Madman > Ah XD Ce sont des choses qui arrivent. (le MP arrive, mais c'est loooooong désolé d'avance XD)
EDIT: J'ai envoyé le MP sous le compte PNJ, par ailleurs...(boulette ou pas?)

Cyrano > OMG CE PERSO ET CET AVA *meurt*
administrateur
avatar
Messages : 577
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Mar 23 Jan - 23:26

bienvenue sur WWTW

Brillant, molto bene ! Tu fais maintenant officiellement partie des nôtres !

J'aime beaucoup ton petit Jacob, il est touchant et j'aime aussi l'idée que tu as exploité autour de la mémoire. Bref ! Tu as ma bénédiction, on va se trouver un lien tous les deux  hihi Amuses-toi bien parmi nous coeur

Tu as passé le cap de la validation, félicitation à toi ! Tu peux dorénavant en profiter pour enregistrer ton poste si tu es à Torchwood, et demander un lieu ou une habitation.
Si tu as envie d'être parrainé, chouchouté, viens par-ici pour qu'on te prenne sous notre aile.
Tu as fais le plus important et comme la zone RP t'es ouverte, tu peux partir a la chasse aux liens mais aussi te créer une petite fiche de rp !

Sinon, passes nous voir du côté de la chatbox et viens faire un tour dans le flood. Et si un jour tu te sens trop seul(e), n'hésite pas a faire un scénario qui attirera un petit nouveau.
Amuse toi bien parmi nous ! Et... Allons-y !
i'm only human
avatar
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 27 Jan - 12:20

J'adore le perso, il dépote sweet.
J'ai juste buggué quand tu as dit que l'hôte avait Alzheimer. Comment Pamyat le sait ? Parce que Jacob est trop jeune pour que les symptômes se manifestent (sauf si la maladie est héréditaire, ce qui est rare, ça représente 1% des cas si mes souvenirs sont bons, et même comme ça, c'est rarement avant 45/50 ans que ça commence), donc Pamyat est-il genre capable de sentir la maladie se développer sans que les symptômes se déclarent ?
Pardon, je suis curieuse, dès que ça touche la filière science, j'ai besoin d'avoir les explications mdr.
Contenu sponsorisé
Message()

 
Jacob Atmintis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» INQUIETUDE DE B. OBAMA A JACOB ZUMA POUR LE RETOUR D'ARISTIDE AVANT LE 20 MARS
» Newark post (la coupe a jacob josefson)
» Jacob le karateka
» [UploadHero] Les Aventures de Rabbi Jacob [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wibbly Wobbly Timey Wimey :: Gestion du personnage :: Les passeports :: Fiches validées-
Sauter vers: