AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Savinien Cyrano Hercule de Bergerac à votre service!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
come to another time
avatar
Messages : 36
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 20:41

S. Cyrano de Bergerac
carte d'identité

surnom : Cyr ϟ âge : 36 ans ϟ date et lieu de naissance : 1619 environ, Paris, France ϟ situation professionnelle : auteur de génie en galère ϟ situation civile : célibataire libertin ouvert à toutes propositions ϟ affiliation : Sait-on jamais ?  feat : Richard Armitage

Je me nomme Savinien Cyrano de Bergerac. Scientifique, philosophe, penseur de mon temps, j’ai toujours su des choses sans savoir pourquoi. Des idées fantasmagoriques me traversent si souvent l’esprit, je les note, les explore, les met à profit dans mes œuvres, j’écris beaucoup si je puis dire.
Suite à certaines informations que j’ai pu (difficilement, je l’admets) obtenir, notamment vis-à-vis de certains événements actuels, j’en ai conclu que certaines de ces choses que je devine me viennent d’une ascendance autre que je cherche à comprendre et à définir. Cela expliquerait beaucoup de choses.
Cyrano est en effet à moitié Carmis, une race extraterrestre très liée à l’imagination dont les membres les plus éminents en possèdent un contrôle complet. Ils sont doués d’une sensibilité exacerbée qui peut se manifester de diverses manières : intuitions, réflexes légèrement supérieurs, faible empathie, etc. Ils ne peuvent contrôler cette caractéristique. Cependant, c’est avant tout un peuple de rêveurs et de philosophes. Très sages, ils aiment voyager et apporter leurs connaissances aux peuples qui le demandent (et parfois ceux qui ne le demandent pas). Ils sont persuadés de toujours bien faire et mêlent aisément aux populations des différentes planètes qu’ils visitent malgré une forte tendance à l’étourderie et aux propos sibyllins. C’est un peuple pacifique qui honni la culture des armes et de toute forme de violence. Leur espérance de vie est d’environ 250 ans, le plus vieux Carmis ayant jamais existé aurait atteint difficilement les 300 ans.  Ils habitent la planète Clamnenia et ont une apparence presque humaine à quelques détails près comme la longueur du nez et des membres plus longs que la moyenne.



Je pense avoir réalisé et pensé de nombreux ouvrages et contribué à faire connaitre des idées valeureuses. Je me veux chevaleresque et bon bretteur. Malheureusement ces talents semblent inutiles ici-bas. Je déplore la visible réalisation de certaines de mes idées les plus folles. Elles perdent tellement de leurs saveurs. Bien sûr leur réalité est bien moins fantasque que je ne l’avais imaginé, ce qui me fait dire que les gens ont perdu leur imagination. J’ai une excellente mémoire, certes mes connaissances ne sont point utiles à toute situation, cependant j’ose espérer que cela suffit pour voir en ma personne un homme de qualité. J’admets être quelqu’un de dynamique et potentiellement turbulent. Ma clairvoyance naturelle me tire cependant de toute mauvaise posture. Je me crois libre d’esprit et de corps renie les idiots et les fanatiques.
Comme, il me semble, vous l’aurez compris, je suis en pleine adaptation à une nouvelle vie. Une fois que je me baladais sur le dos de mon fidèle Charon, je me suis retrouvé face à un intriguant vortex bleuté. Curieux de nature et d’autant plus que j’étais en train de rédiger mon plus beau chef-d’œuvre qui pourrait se nourrir de telles expériences, je me suis engouffré dans ce tourbillon… Pour ne plus jamais pouvoir revenir à mon époque. Je me suis renseigné depuis car cela fait un mois que je me retrouve à devoir vivre ici-bas et mes merveilleux compagnons, et notamment Monsieur Le Bret m’ont cru morts et engagé toutes les actions liées. Me voilà donc réduit à vivre là, dans ce monde qu’ils nomment moderne et qui continue de me surprendre chaque jour. Je me suis trouvé une fort aimable bienfaitrice, une dame d’un certain âge que j’ai un jour aidé contre de vils tire-laines qui en voulaient à sa besace. Elle m’héberge et je découvre son monde à ses côtés. Je l’apprécie grandement et je me plie en quatre pour satisfaire ses derniers jours, que j’imagine proches. J’ai en effet rare rencontré de personnes si âgées. Je m’efforce de conserver mes généreuses dispositions auprès des personnes que je rencontre autant que pour elle. Elle pense que je suis un acteur en vagabondage et je n’ose la démentir, cela semble lui faire tant plaisir !

derrière l'écran

pseudo : Miak, Maraudemy ϟ prénom : Emeline ϟ âge : Bientôt 22 ans ϟ pays, région : Angers, France ϟ fréquence de connexion : Régulière, je peux me montrer très rapide dans mes réponses comme laisser soudainement stagner un rp pendant un mois, je préfère prévenir. Désolé d’avance…  ϟ connaissance du forum : FeliceFelicis :3  ϟ opinion du forum : Premier Forum DW que je découvre qui me botte vraiment so. I’m here, je pense que c’est la meilleure réponse, non ?  ϟ éventuelle(s) suggestion(s) : / ϟ petit mot de fin : Je pense que je vais me plaire avec vous, bande de gens ! :3 (Et j'espère que la race que j'ai inventée vous ira.  potté  J'étais pas trop sûre de moi pour certains aspect so, je comprendrais que vous ayez à en redire.)

histoire

Ainsi qu’il le rédigea dans un Journal de pensée commencé à l’âge de quinze ans, Cyrano considérait sa vie comme « tout à fait confortable ». Entouré par l’amour d’une Mère d’une douceur incomparable et d’un père avocat, il grandit en grande partie dans le domaine familial de Mauvières et Bergerac.
Il y a de nombreuses choses que Cyrano eut appris lors de sa (courte) vie concernant les mathématiques, les sciences, l’art, la littérature et la philosophie. Il était excellent bretteur et avait un gout du risque et de la découverte qui le poussa à vivre nombre d’aventures de jeunesses avec ses quelques compagnons ainsi qu’à s’engager dans un Régiment des Garde françaises après une adolescence turbulente mais brillante. Il était une fierté pour son père qu’il couvrait (pour le moment) d’honneurs par son comportement malgré ses quelques aventures dissolues. Ceci étant, sa mère désapprouvait son attitude pour le moins violente et brutale malgré un côté chevaleresque qu’il conserva longtemps. Elle s’attristait de la perte de ce caractère doux et généreux qui était le sien avant ses études.
De toutes les choses que Cyrano ignorait, c’était la complexité de son ascendance maternelle. Contre toute attente, sa mère n’était point humaine, et son père à elle non plus, bien qu’il se mariât avec une humaine suite à son « arrivée » en faisant passer sa fille pour une descendance d’un premier mariage. Ils s’intégrèrent au monde humain sans faire de vague. Estienne Bellanger monta tant et si bien dans les bonnes grâces des gens puissants qu’il reçut le titre de « conseiller du roy », ce qui lui convenait pour avoir une oreille attentive aux idées qu’il venait véhiculer en cette société. Espérance, la mère de Cyrano découvrit quant à elle qu’elle ne pourrait autant s’élever que son père de par sa condition féminine. Elle se résigna et trouva mari en la personne d’un avocat, Abel de Cyrano.
Ainsi l’ascendance de Cyrano et de ses frères et sœurs fut scellée. Leur mère se garda bien de leur expliciter leurs origines suite à la mort précoce de son père, d’un empoisonnement. Cette mort la choqua affreusement et elle s’enferma dans un rôle passif, doux et distant envers ses enfants autant que son mari.
De tout ses enfants, elle considéra cependant que celui qui avait le moins pris de ses acuités était Abel II, tandis que l’orientation théologique de Denis et Catherine lui firent écho d’une certaine élévation d’esprit propre à son peuple. Quant à Savinien, il fut le plus touché de tous, mais aussi le plus virulent. Elle désapprouva constamment son attitude.
Pour en revenir à notre protagoniste, son père désapprouvant ses comportements et se montrant de plus en plus autoritaire avec lui, il quitta le domicile familial et commença un train de vie dissolue et libertine. Curieux de tout, avide de connaissances, d’expériences nouvelles et de compréhension du monde, il poussa souvent sa chance. Entre ses cours d’escrime avec un maitre en la matière et ses approches d’un maitre en pensée qu’il fréquenta aux côtés de Molière, il s’amusait, jouait, riait et rencontrait nombre de gens. Parfois des membres connus de la haute société, parfois de simples cours ruisseaux qui lui apprenaient des choses plus simples de la vie qu’il trouvait tout aussi passionnantes que les glorieuses pensées philosophies des Grands Maitres.
Il se considérait totalement libre d’être et revendiquait sa totale liberté d’action et de pensée. Athée dans une société profondément chrétienne, ce qui ne l’empêchait d’en analyser les préceptes et de les connaitre parfaitement.
Il commence à rédiger des œuvres théâtrales et philosophiques aux alentours de ses vingt-cinq ans en parallèle de recherches sur le fonctionnement du monde et des théories scientifiques balbutiantes sur le fonctionnement réel des astres. Toujours prêt à enchainer les duels, il répondit à chaque défi qu’on lui proposât et en gagna la plupart de par son adresse qui devint légendaire. Il ne cherchait pas tant la bagarre qu’elle venait à lui. Il développa un grand sens de l’observation tant des relations sociales que des comportements des gens autour de lui et ses amis s’étonnèrent souvent de le voir désigner un homme dans la foule comme le prochain qui viendrait le défier. Il ne se trompa jamais.
Cet instinct qu’il utilisait sans s’en rendre compte lui sauva la vie à de nombreuses reprises, comme s’il sentait venir les intentions malavisées des personnes autour de lui. Il faisait pourtant montre d’une grande confiance en l’humanité et en sa bonté ce qui faisait de lui un être pour le moins paradoxal de l’avis de ses amis.
Il ressentait régulièrement un besoin profond de calme et de méditation intérieure. C’est pourquoi il s’éloignait en ces moments de la ville et de son agitation, sur le dos de son fidèle cheval, qu’il nommait en tout les cas Charon depuis qu’il avait découvert les légendes de l’enfer grec, ce qui l’amusait beaucoup et avec ironie. Il profitait alors de la nature pour amplifier ses réflexions sur tel ou tel aspect qu’il voulait aborder dans un de ses livres. Il considérait comme l’œuvre de sa vie l’écriture des Etats et Empires de la Lune et du Soleil et en voulait faire une œuvre parfaite. A l’âge de trente-six ans, c’est ainsi qu’il se retrouva en pleine forêt à divaguer à dos de cheval sur le fonctionnement des astres et de son mécontentement sur la représentation d’un aspect du Soleil qu’il aimerait améliorer lorsqu’il découvrit un étrange vortex trônant au milieu d’une clairière. Son cheval rebiffa et il descendit prestement, induit d’une naturelle curiosité.
Il fit le tour de la chose, complètement stupéfait et intrigué, il n’osait le toucher de peur de le faire disparaitre. Il pensa avoir affaire à un étrange feu-follet ou à phénomène surnaturel fantasmagorique. Se rendant vers son cheval, il s’empara de son paquetage et de sa rapière afin de se rassurer et retourna près du tourbillon. Il tenta d’y glisser un morceau de pain qui disparut à sa vue et tout ses sens. D’autant plus intrigué il prit la décision d’y pénétrer, avide de comprendre et le cœur plein de l’adrénaline des meilleures aventures.
Il se retrouva donc au 21ème siècle, perdu, désorienté et ne comprenant point ce qui venait de se passer présentement. Il était au bord d’une route déserte et s’intéressa immédiatement à l’étrange matière dont elle était composée. C’est donc accroupi sur le goudron qu’il vit arriver vers lui une étrange chose qui ressemblait vaguement à un carrosse doué d’une vie propre.
Malgré toutes ses inventions de machines volant grâce à l’éther du soleil et ses tribunaux d’oiseaux, il fut pris d’une terreur innommable lorsque la chose fit retentir un brâme horrifiant. Il s’échappa, la main sur la poignée de sa rapière en courant de toutes ses forces. Il en avait oublié l’étrange tourbillon et son emplacement premier et se trouvait dans l’incapacité à retourner vers le-dit tourbillon, perdu qu’il était dans un monde qu’il ne comprenait point.
Il passa près de deux semaines à marcher et observer le monde qui l’entourait et il en vint à diverses conclusions : premièrement, ce n’était point son époque, mais certainement une époque postérieure à la sienne, quelque chose dans l’attitude de ces gens l’intriguait et le fascinait en même temps, il était persuadé d’avoir raison, mais il ignorait ce qui guidait cette intuition ; deuxièmement, il était toujours en France bien que le dialecte que parlaient ces gens aux mœurs étranges ne correspondait pas tout à fait à celui qu’il connaissait. Il entendit même quelques personnes parler la langue outre-manche ce qui le surprit, mais si peu comparé aux mœurs étranges qu’il voyait s’étaler face à lui. Il avait failli défaillir lorsqu’il avait vu passer devant lui une femme portant une jupe s’arrêtant au genou et un haut ouvrant une profonde vision de son décolleté et de ses bras. Il surpassa son inconfort face à ce monde et sa peur de ne point réussir à s’y adapter au vu de la situation qui lui semblait problématique en voyant cette dame se faire attaquer par quelques tire-laine. Il leur sauta dessus, armé de sa rapière et les couards déguerpirent aussi vite qu’ils étaient venus.
La suite, vous la connaissez, elle s’amusa beaucoup de son accoutrement et l’invita à vivre chez elle en échange de quelques services et d’une compagnie agréable. S’il y avait une qualité qu’il se savait détenir, c’était bien une compagnie agréable aussi cet arrangement lui convint. Il découvre donc encore actuellement au travers des paroles de la Veuve Eglantine le monde du nouveau millénaire. Ce qui ne l’empêche pas de continuer à aller fureter aux alentours, vêtu des vêtements de feu le mari de dame Eglantine afin de ne point attirer l’attention. Il s’intrigua de découvrir la vision des gens concernant son histoire et alla consulter la bibliothèque. Il y trouva les versions peu complètes de ses Etats et Empires ce qui l’attrista et eut une soudaine réalisation concernant le fait qu’il était supposément mort quelques quatre cents ans plus tôt.


Dernière édition par S. Cyrano de Bergerac le Sam 20 Jan - 23:39, édité 6 fois
administrateur
avatar
Messages : 577
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 20:55

OUUUUUUUH ARMITAGE EN BERGERAC; JE FONNNNNND hâte hâte cutest cutest
Bienvenue parmi nous, je le redis, mais je surkiff l'idée coeur coeur
Bon courage pour ta fiche, si tu as d'autres questions, n'hésites pas hihi
come to another time
avatar
Messages : 36
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 20:56

Merci, je pense avoir fini en réalité, j'aimerais juste être sûre qu'au niveau de l'idée de race alien ça convienne. :3 sweet

EDIT: J'ai tellement galéré à trouver un vava en vrai è_é mais finalement, voilà. Il est parfait! Et je suis contente que ça plaise :3 héro
i'm only human
avatar
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 21:03

J'ai même pas eu le temps de dire Bienvenue que t'as fini ta fiche XD.
Bienvenue ! Hâte de jouer avec toi coeur
come to another time
avatar
Messages : 36
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 21:06

T'inquiète, ça t'empêche pas de le faire. Quand j'arrive sur un forum j'aime être prête à jouer (dans tout les cas, sinon j'aurais créer mon perso et finis quand même ma fiche dans la foulée j'étais inspirée ange )

Sinon: MICCCCCCIIIIIIIIIIIIIII sweet sweet sweet potté potté potté
i'm only human
avatar
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 21:07

XD je comprends, ça m'arrive aussi de le faire (arriver avec la fiche déjà remplie). Et de rien Wink
administrateur
avatar
Messages : 577
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 21:45

Soit sur que je vais te stalker pour un lien hihi

Alors alors, t'as bien vu, j'ai pas dégainer la belle fiche codée (dans les larmes et le sang), c'est qu'il y a un petit truc qui va pas potté

En soit, que tu fasses Cyrano qui a une ascendance extraterrestre, ça ne me dérange pas. Le truc, c'est que pour Shealeen et Shin, elles m'ont fais un topo pour que je visualise un peu la chose voir si c'est faisable ou non. Ce sont des personnages purement inventés, donc je n'avais rien contre. Là, on parle d'une personnalité historique, d'une personne qui a vraiment existé dans la réalité. J'aimerais avoir plus de détails sur cette fameuse race extraterrestre via le formulaire que tu retrouveras dans l'annexe des ET juste ici pour voir si, oui ou non, ça influe beaucoup sur son histoire. (Un petit mp est on règle ça vite fait, bien fait hehe)
Ce qui me dérange un peu plus, c'est le fait que tu es pas fais d'histoires. J'aimerais bien que tu en fasses une. Ça doit être une phrase que je n'ai pas enlevé dans le modèle qui a du t'induire en erreur. C'est vrai qu'après en avoir parler avec les prévenus, je laisse déjà la possibilité de faire la quantités que les gens souhaitent (tant que ça dépasse pas 4000 mots parce que i'm borred). Idem pour le format. Mais faut qu'on est une base, un fond concret sur lequel se baser. Je t'ai remis l'encadré de l'histoire dans ta fiche du coup, à toi de le remplir et de développer cette fameuse histoire d'ascendance et aussi, l'accident avec la fenêtre temporelle. Parce que ce n'est pas rien non plus comme événement, ça mérite d'être extrapolé. D'autant plus que je ne le trouve pas nécessaire puisqu'il y a déjà un paradoxe mis en place pour éviter que les personnalités soient isolés dans leurs époques potté (mais ça, c'est mon avis personnel, tu en fais ce que tu en veux socute). Rassures-toi, je ne te demande pas une tartine pour l'histoire. Tu peux faire ça du format que tu le souhaites (chronologie, journal, anecdote, narratif, etc...). C'est surtout pour qu'on y voit plus clair coeur

Tu as 15 jours pour faire tout ça, no stress. Mais j'ai besoin de détails gnoe
Une fois que ça sera fait, je pourrais te valider seducteur
come to another time
avatar
Messages : 36
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 23:09

Et voilà! :3
administrateur
avatar
Messages : 577
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Sam 20 Jan - 23:24

bienvenue sur WWTW

Brillant, molto bene ! Tu fais maintenant officiellement partie des nôtres !

Ca c'est de la fiche expédiée ! Tout est bon cette fois-ci mon petit Nono et je stalke, mais je veux un lien. J'pense qu'il y a moyen de broder un truc cool avec le visage antérieur de mon fou. En tout cas, j'ai beaucoup aimé ce que tu en as fais et les touches personnelles que tu lui as apporté. Amuses-toi bien avec Cyrano coeur

Tu as passé le cap de la validation, félicitation à toi ! Tu peux dorénavant en profiter pour enregistrer ton poste si tu es à Torchwood, et demander un lieu ou une habitation.
Si tu as envie d'être parrainé, chouchouté, viens par-ici pour qu'on te prenne sous notre aile.
Tu as fais le plus important et comme la zone RP t'es ouverte, tu peux partir a la chasse aux liens mais aussi te créer une petite fiche de rp !

Sinon, passes nous voir du côté de la chatbox et viens faire un tour dans le flood. Et si un jour tu te sens trop seul(e), n'hésite pas a faire un scénario qui attirera un petit nouveau.
Amuse toi bien parmi nous ! Et... Allons-y !
Contenu sponsorisé
Message()

 
Savinien Cyrano Hercule de Bergerac à votre service!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est-ce qu'il y a pour votre service Madame ? || La Montespan & Louise Julien
» Un Ingénieur de Talent a votre service !
» Mellindra Road, à votre service !
» Ardro, Energiste à votre service... selon mon envie {Ayael}
» fargrim a votre service ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wibbly Wobbly Timey Wimey :: Gestion du personnage :: Les passeports :: Fiches validées-
Sauter vers: