AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Vous savez que si vous arrêter de faire rêver un chat il meurt ? Oh bah c'est pareil pour moi ! } The Dreamer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
timelord
avatar
Messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Mer 16 Mai - 0:43

The Dreamer
carte d'identité

surnom : Dreamy / Dream / Drama Queen / Qu'est ce qu'il est pénible ϟ nom de code : (non obligatoire, à supprimer si inutile)The Dreamer ϟ âge : Environ 750 ans ϟ date et lieu de naissance : Gallifrey  ϟ situation professionnelle : Aimant à problème / Détective ϟ situation civile : Célibataire ϟ affiliation : (torchwood, unit, indépendant, sans, etc...)Indépendant mais donne régulièrement parfois des coups de mains à Torchwood feat : Samuel Barnett

Les apparences sont parfois trompeuses. Dreamy est un seigneur du temps qui s'est régénéré deux fois. La première est survenue pendant la guerre du temps, alors qu'il fut gravement blessé et la deuxième peu de temps après son évasion par la faille temporel. Comme tous les seigneurs du temps, il possède ainsi deux coeurs, a une température corporelle beaucoup plus basse aux alentours d'une quinzaine de degrés. The Dreamer va se fier à son instinct, présentant certains événements à la vue de son rapport étrange au temps car contrairement à ses camarades, Dreamy de son vrai nom Oneiroi n'est pas en phase avec le temps. Soit en avance, soit en retard, il a dire que cette relation est personnifié par le proverbe "fuis moi je te suis et suis moi je te fuis". Son passage devant le vortex n'a rien arrangé, le faisant partir toujours plus dans "ses délires". Son imagination est débordante, elle coule comme les chutes du Niagara et elle déborde de son esprit. Ainsi, il considère le temps comme une personne à proprement parlé, qui ne fait que jouer avec lui, alors il se doit de répondre positivement à son jeu.    



ζ Rêveur → S'il y avait un mot pour qualifier Dreamy dans toutes les galaxies, ça serait celui ci. Rêveur, le nom qu'il a choisit quand il était jeune seigneur du temps, cette promesse qu'il a fait à l'univers de rêver dans n'importe quelle situation, dans n'importe quel lieu, dans n'importe quel contexte. De rêver, mais aussi de faire rêver les autres pour rendre leurs quotidiens un peu moins difficile. Même avant de voyager, avant de découvrir les différentes merveilles du monde, The Dreamer l'imaginait. Son imagination est sans limite, sans aucunes restrictions. Pour lui, tout est possible, rien n'est impossible. Il suffit qu'il le rêve, qu'il l'imagine dans l'un de ses multiples scénarios pour qu'il se persuade qu'il est capable de le faire dans la réalité et il arrive tout aussi bien à convaincre les individus qui le suivent. Mais l'un de ses buts, est de faire prendre conscience à toute forme de vie, que rêver n'est pas une chose anodine, qu'elle est l'essence même de la vie. Ainsi, il est attiré par les personnes dont la capacité imaginaire est faible, dont les rêves ne sont que des tribulations nocturnes de leurs organes neuronales.
 
ζ Hyperactif → Voila là un paradoxe assez intéressant. L'une des principales activités que Dreamy chérit est le sommeil. C'est en dormant qu'il réfléchit le mieux, que son cerveau produit les meilleurs choses. Il aime cette sensation de se laisser totalement aller pour partir dans un autre monde, celui de l'inconscient, où sa vie est toute aussi active que quand il est réveillé. Néanmoins, malgré cela, il n'est pas un endormi, c'est tout le contraire. Véritable pile électrique, il doit en permanence bouger, courir, marcher, sauter, nager, voler. Il est comme le colibri qui bat sans arrêt des ailes pour vivre, il ne peut s'arrêter de bouger pour survivre. Résidu de la guerre du temps, mais surtout de l'enfermement de Gallifrey, il se doit de tout voir tant qu'il le peut encore. Le fait d'être que la planète fut gelé dans un instant du temps lui a créée une sorte de névrose, l'obligeant à être en activité dès son réveil, pour ne rien louper de la vie.
 
ζ Excentrique → Si vous avez envie de passer inaperçu dans la rue, ça ne sera certainement pas à ses cotés. The Dreamer est un véritable excentrique, qui se moque des codes et des conventions des galaxies. Il a ses propres règles, son propre règlement qu'il suit à la lettre et le reste, il s'en fiche si cela ne plaît pas.

ζ Lunatique → Si la plupart du temps Dreamy est  doux comme un agneau et aussi joueur qu'un chaton, une part de noirceur réside dans son cœur. Encore là, cette cicatrice a été laissé par la guerre du temps,  il lui arrive de ne plus se maîtriser, et de perdre le contrôle lorsque la mélancolie le gagne. Il devient aussi sombre que la nuit, et de violents accès de colères, de rages le submergent, en voulant à l’univers entier de leurs comportements envers les seigneurs du temps. Souvent, il ne se souvient pas de ce qu’il fait dans ces périodes, il pense que ce ne sont que des mauvais rêves qui ont essayés de passer les barrières de son palais mental.
 
ζ Suicidaire → Véritable aimant à problème, Dreamy ne se rend pas compte qu'il fonce toujours là ou le danger se trouve. Même si ce sont généralement les ennuis qui viennent à lui, il est le champion pour se mettre dans des situations incongrues dont le déroulement est une véritable plaie. En réalité, il le sait, au fond de lui, ayant entendu ses parents discuter sur ce problème, que c'est l' une des nombreuses conséquences de son exposition au vortex. Comme pour son hyperactivité, il fait ça pour se prouver qu'il est vivant. Il aime sentir l’adrénaline parcourir ses veines, et voir la mort passer toujours plus près de lui.
 
ζ Aimant →  Son sens de l'amitié est excessivement développé. Il peut lui arriver de faire passer les besoins des personnes qu’il considère comme ses amis avant les siens, n’hésitant jamais à aller les voir dès qu’il a le temps. Heureusement qu’il ne donne intégralement sa confiance que très rarement sinon il serait débordé. On pourrait penser que toutes les races sont ses amis, ayant clairement une faculté à se lier d’amitié avec l’autre mais c’est faux. Sous son regard bienveillant et son regard charmant se cache un véritable jugement de l’autre, surtout depuis qu'il est sorti de la faille. En réalité, il pense qu’il ne fait que son travail, rendre les gens heureux, les aider à créer des illusions dans lesquelles ils pourront se réfugier. Il est une oreille attentive aux problèmes, il est une épaule solide sur laquelle se reposer mais en rien cela ne justifie une quelconque amitié car dans un accès assez égocentrique et narcissique, c’est lui qui choisit qui pourra bénéficier de son amitié et de son amour. Chat échaudé craint l'eau froide, en réalité, la peur est la principale motivation de ce comportement. Peur de l'abandon, peur du rejet, peur de l'utilisation, il sait très bien qu'en qualité de seigneur du temps, la plupart des races ont un a priori, un jugement ou tout simplement besoin de lui comme objet. Alors il a décidé qu'il ne serait plus le dindon de la farce, et qu'il avait lui aussi le droit de choisir, se référant à son instinct et non aux dires du peuple.  Comme une bête sauvage que l’on voudrait apprivoiser, il vous faudra du temps avant de pouvoir dire « The Dreamer est mon ami » mais si cette phrase est vraie, jamais vous ne serez déçue car vous découvrirez une autre personne. Fini les faux semblants et les illusions, vous aurez à vos côtés, certes une personnalité presque enfantine mais qui saura se mettre en avant pour vous protéger.

ζ Volubile → Dreamy est souvent considéré comme "bavard". Sa langue subit une impulsion constante. Mais il ne raconte pas des histoires que pour amuser et divertir à la vue de son imagination sans limites. S'il parle, c'est qu'il ne résiste pas à l'envie d'expliquer à ses interlocuteurs tout ce qu'il croit savoir et que les autres, selon lui, ignorent. C’est pour cela que parfois tout le temps, il se fait rabrouer des fois gentiment, des fois méchamment par les autres. Alors vexé, il va se muer dans un silence reposant, qui pourra durer quelques heures comme quelques siècles. Mais il ne fait pas uniquement cela pour reposer son égo. Le silence est pour lui un refuge, qu'il utilise en dernier recours. Ce n'est plus le petit silence de vexation, ou il répond par une grimace. Non, ce silence est celui de sa fuite en avant. En fermant sa bouche, c'est son esprit qu'il ferme à l'extérieur. Si aucun son ne franchit cette barrière, c'est car il s'est replié au plus profond de lui même, pour discuter avec une unique personne, lui.

Quelques petites anecdotes
A une grande passion pour les vestes ζ Aime goûter la nourriture de chaque planète ζ Adore Sherlock Holmes ζ Sa couleur préférée est le bleu ζ Il aime les couleurs assez flashy ζ Il y a quasiment tout le temps de la musique dans son TARDIS ζ Lit sans arrêt des livres de toutes sortes, tout le temps ζ Ecrit aussi beaucoup pour se vider la tête, bien trop déborder par cette imagination hors du commun ζ Panique assez régulièrement ζ Peut être un très grand bavard comme un silencieux invétéré ζ A son propre sens de l'humour ζ Adore faire des grimaces en parlant ζ Est très susceptible  ζ Sait jouer de différents instruments ζ Il appelle son TARDIS Mimie ζ Le système de camouflage du vaisseau marche bien, mais il le met régulièrement sur une voiture de sport bleue ou parfois sur une colonne de journaux parisien (mais il lui arrive de ne pas le retrouver sous cette forme ) ζ


derrière l'écran

pseudo : Chess ϟ prénom : écrire ici ϟ âge : 25 ans ϟ pays, région : Le sud de la france ϟ fréquence de connexion : Régulièrement ϟ connaissance du forum : Un top site ! ϟ opinion du forum : Il a l'air vraiment sympa ! j'ai eu un coup de coeur en le voyant (ne cherchant pas un DW de base en plus) ϟ éventuelle(s) suggestion(s) : Personnellement j'ai un petit soucis avec la barre sur le coté pour descendre et monter (j'ai quelques soucis de vue et quand y a pas assez de contrastes mes yeux me disent fuck XD) ϟ petit mot de fin :  canard  canard  canard  hug2  lovers  lovers



histoire

Même Shéhérazade à moins d'histoires à son compteur !.

La vie d'un seigneur du temps est compliquée, remplie de milles et une aventure, de guerres, de paix, d'amour, d'amitiés, de joies, de peines, de paix, de conflits. Ainsi celle de The Dreamer ne fait en aucun cas exception à la règle. Complexe au possible, savant mélange de paradoxes tant temporel que psychique, il est néanmoins unique façonné par ses souffrances et ses bonheurs. Tout commence sur la planète Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous. Deux seigneurs du temps, que tout oppose socialement, un arcalien, chef de chapitre de leur armée et un patrexe, artiste reconnu dans la capitale, décidèrent de faire sauter la hiérarchie des castes, enfermant chaque population dans un cycle bien précis de vie. La règle était simple, le transfuge d'une classe à une autre ne devait pas avoir lieu, sous peine de grave sanction. Or quand l'amour sans mêle, quand le véritable amour étrillent les cœurs et lient les âmes, rien ne l'arrête, et surtout pas une différence uniquement sociale. Alors Dreamy vint au monde dans un petit village, éloigné au possible des principales capitales, exilé de force avant même qu'il ne puisse comprendre la situation. Cependant, ce n'était pas un soucis car il avait le principale, l'amour de ses parents. Démis de leurs fonctions respectives, ils purent ainsi se consacrer à leur enfant, la réussite de leur combat, celle d'une société égalitaire, ou la notion de classe n'existerait plus. Dreamy grandit dans un environ plutôt sain, même s'il devait porter l'exil de ses parents en fardeau. Rejeté par les autres enfants, il se construit très vite un monde imaginaire qui le comblait, n'ayant plus besoin d'aller vers les autres pour subir toutes sortes de moqueries et de discriminations. Tant pis s'il n'avait pas le droit de jouer au jeu du ruban, pourtant son préféré. Ce n'était pas grave s'il jouait aux échecs tout seul car dans son imaginaire, il était entouré d'amis aimants qui se fichaient de savoir qui il était. Quand il n'était pas perdu dans sa rêverie, et pour ne pas être seul, il s'amusait à parler aux animaux, à la nature, leur racontant les histoires qu'il inventait mais aussi les contes connus. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et à l'âge de 8 ans, comme tous les autres enfants, il dut subir l'épreuve du vortex, car le haut conseil estima que lui, n'avait rien avoir avec l'histoire de ses géniteurs.

Souvent The Dreamer voyait les tourbillons du cœur du vortex temporel quand il se plongeait dans ses souvenirs. Ce jour maudit, ou tout bascula pour lui. Il avait entendu parler des conséquences, parfois terrible que le vortex faisait, mais il n'avait pas peur. Ses parents l'avaient fait, et ils n'étaient pas devenu des entités horribles en voulant à la moitié de l'univers. Enfin, il ne connaissait pas l'entière vérité, se doutant qu'une telle expérience laissait des traces, mais il n'avait pas peur. En revanche, ce qui l'effrayait, qui le faisait souffrir au plus haut point était l'arrachement que le Haut Conseil avait décidé. Il s'était battu comme un diable, il avait même mordu un soldat mais l'enlèvement était inévitable. Il revoyait les larmes de sa mère, il entendait les hurlements de rage de son père et ce souvenir lui provoquait toujours un hoquet de douleur. Mais qui étaient ils pour résister aux règles ? Sa famille en avait brisé déjà beaucoup, et même si elle avait fait se qui lui semblait juste, il y avait un moment ou tout devait s’arrêter, ou l'histoire devait reprendre son cours normal. On ne l'avait pas préparé, et quelques heures après, il se retrouvait devant cette immensité. Un haut le cœur l'avait étrillé, mais il était tellement fasciné par ce vortex, qu'il ne se souciait même plus de son corps physique. Il rentrait petit à petit en connexion avec l'espace et le temps, son corps psychique se mélangeant au flux de l'univers. Il se plongea avec tellement de force et de conviction qu'il faillit ne plus jamais ressortir du vortex, comme des centaines d'enfants avant lui. Ce qui le sauva, fut son imagination. Il entendit une voix, et au bout du vortex, une personne se matérialisa. C'est cette chose, qui fit un électrochoc à son cerveau, le ramenant dans la réalité et c'est à partir de ce moment, qu'il décida que le temps était en réalité quelqu'un. Néanmoins, une exposition de la sorte, aussi longue, ne fut pas sans séquelles. Il se mura dans un silence maladif, qui dura tout le long de sa scolarité à l'académie. C'était comme si son mental s'était accroché à l'une des branches de l'univers et qu'il s'amusait à la grimper, toujours plus haut à la recherche du temps. Son corps n'était plus qu'une coquille vide, et ses yeux pleins de vie étaient quasiment toujours endormi. Partit dans son monde de rêve, où il vivait une multitude de chose, il se fichait des informations de l'extérieur qui s'enregistrait dans son cerveau, comme dans un disque dur.

Un bruit le fit sortir de sa rêverie, celui de son TARDIS. Se levant dans un bond, il posa sa main sur le tableau de bord pour lui administrer quelques caresses. Encore une fois, son vaisseau le ramena dans la réalité. Encore une fois, car c'était toujours lui, qui brisait son cycle de rêverie. La première fois fut à l'Académie, quand on lui montra enfin comment les seigneurs du temps se déplaçaient. Dès qu'il posa sa main sur l'extérieur du vaisseau, une décharge électrique le parcourra, le faisant revenir de sa période de silence. Posant un pied dedans, il se mit alors à parler aussi vite qu'un logiciel de traduction, rattrapant le temps perdu. Quand il déambula dans le vaisseau de démonstration, il tomba littéralement amoureux de l'engin, commençant à discuter avec lui, ayant retenu qu'une seule chose de son cours : les TARDIS ont une conscience. Il ne lui en fallait pas plus pour que son esprit, légèrement détracté comprenne le message suivant. Délivré ce TARDIS de l'Académie et partir en quête d'aventures. Il était le prince des contes venant sauver la princesse d'atroces tortures causés par les Daleks. La princesse remplacé par le vaisseau, et les daleks représentant les horribles seigneurs du temps de l'Académie, qu'il ne portait vraiment pas dans son cœur. Alors une nuit, dans une crise d'insomnie, rêvant de dragons, de daleks, et d'anges pleureurs, il se rendit dans la galerie des TARDIS pour sauver sa princesse. Quand il se réveilla, il était loin de Gallifrey, dans une constellation qu'il ne connaissait pas, totalement déboussolé par ce qui lui arrivait mais il sentait une chose, une sensation qu'il n'avait pas eu depuis un siècle, celle du bonheur et de la liberté.

La deuxième fois où son TARDIS qui s'appelait désormais Mimie, le sorti de sa transe silencieuse fut à la mort définitive de sa mère. Il avait toujours voué une admiration sans limite à ses parents, qu'il considérait véritablement comme des êtres supérieurs non pas parce qu'ils étaient seigneurs du temps mais parce qu'ils avaient fait des actes qui résonnaient avec la souffrance de certains de leurs congénères. Alors quand sa mère fut tuée pendant une régénération, quelques temps après qu'il soit revenu sur Gallifrey après des siècles de vadrouille, son esprit ne pouvait supporter cette douleur, et il replongea dans son univers onirique. Mais un événement encore plus grave était sur le point de démarrer, la guerre du temps. Son père fut rappeler comme guerrier pour combattre, toutes mains d’œuvres pour protéger la planète était nécessaire et il fut à nouveau seul, dans un monde qui se transforma petit à petit en chaos total. N'aimant pas la violence, détestant le conflit, la seule solution pour The Dreamer était la fuite, mais il avait prit cette décision trop tard car même s'il avait l'habitude d'échapper à ses responsabilités, il n'en était pas moins un lâche. Embarqué dans l'apocalypse, il fut lui aussi enrôlé dans l'armée Gallifreynne. Avec un père arcalien, son destin ne pouvait en être autrement.  Peu formé au combat avant son enrôlement, il arriva à tenir des années uniquement grâce à son patrimoine génétique. Voir tous ses morts, entendre les hurlements de terreur, les bruits métalliques des daleks le terrifièrent mais il savait que s'il se plongea dans sa rêverie, il décéderait. Pendant des années, il côtoya la mort de près, il rencontra la véritable horreur, il tua des milliers de daleks, mais comme le mythe du tonneau des danaïdes, ils revenaient sans cesse sur la planète. Alors fou de désespoir, brisant tous ses principes, il se mit en quête de retrouver Mimie et de fuir au fin fond de l'univers. Il réussit de justesse, mais fut touché par un lance flamme d'un dalek qui se trouvait à proximité. Gravement brûlé, pensant que sa dernière heure était venu, il arriva à se hisser jusque dans le TARDIS, qui se téléporta immédiatement, le mettant en sécurité. Ainsi il se régénéra pour la première fois, dans le corps d'une femme aux longs cheveux bruns. Tournant ainsi la page, Dreamy enfouit au plus profond de son cerveau les horreurs qu'il vu pendant cette guerre pour écrire une nouvelle histoire. Or quelques siècles après sa fuite, les remords d'avoir abandonné son père et même son peuple, ce peuple qui pourtant ne lui avait causé que du malheur l'empêcha de continua à voyager. La guerre s'était étendue à un nombre incalculable de mondes et l'univers en lui même commença à brûler. Elle n'était en sécurité nul part, et les ravages qu'elle avait connu avant, se propageaient comme une maladie mortelle. Mimie ne voulait pas atterrir sur Gallifrey, essayant de lui sauver la vie, mais elle avait pris sa décision. Retrouver son père et l'amener ailleurs. Si elle devait mourir pour de bon dans ce conflit, elle voulait le faire avec celui qu'elle aimait le plus. Ses recherches furent infructueuses et tout ce qu'elle trouva fut encore plus de violences et de barbaries. Elle erra pendant des siècles comme une âme en peine, essayant de survivre comme elle pouvait. Finalement, elle trouva refuge dans un camp de survivants, qui avaient réussi à faire une mini citadelle imprenable pour le moment par les daleks. Elle s'occupa alors des enfants qui s'y trouvaient, essayant de rendre leur vie un peu moins douloureuse en leur racontant ses mondes imaginaires. Mais quand la forteresse qu'était Arcadia tomba, tous les rêves s'envolèrent en fumée. Gallifrey était réellement devenu l'enfer de l'univers et Dreamy sentait qu'un grand malheur allait arriver. Les daleks avaient fini par les trouver, et au moment où ils allaient les tuer, alors qu'elle s'était mise devant les enfants pour les protéger, tout disparu en un instant. Une immense lumière blanche, puis le silence total.

Quand les seigneurs du temps se réveillèrent de ce cauchemar, ils se rendirent compte qu'ils n'étaient plus là où ils auraient du être mais une chose était sure, la guerre du temps était fini. Au début, se fut la liesse, la joie et l'engouement. Les seigneurs du temps s'activaient à reconstruire les principales villes pour essayer de comprendre le phénomène qui leur avait sauvé la vie. Puis vint le temps de la compréhension, quand aucuns TARDIS ne put démarrer, ne put s'envoler sur la ligne temporelle de l'univers, car en réalité ils n'étaient plus dans leur univers, dans leur dimension temporelle. Non, ils étaient prisonniers d'une illusion, d'un rêve qu'on leur avait offert en échange de leur survie. Quand The Dreamer comprit l'ampleur de la catastrophe, elle se mura à nouveau dans le silence pour un étrange combat interne. Elle qui ne vivait que par les rêves, dont son surnom était la promesse d'une utopie, devait se rendre à l'évidence que la liberté n'allait pas de paire avec les rêves. Errant à nouveau, comme pendant la guerre du temps, mais sans risquer de se faire tuer cette fois, elle était totalement perdue, déboussolée. Sa vie perdait petit à petit tout son sens, ne comprenant pas pourquoi elle était vivante. Celui qui l'a sauva de cette mélancolie morbide fut l'un des seigneurs du temps qui l'avait côtoyé durant la période de l'Académie. Tellement troublée par le fait qu'il l'a reconnaisse malgré sa régénération et surtout après tout ce temps, elle le laissa rentrer dans sa bulle de tristesse, qu'il éclata au bout de quelques années. Icarius fut son soleil, celui qui l'a sorti des ténèbres, lui faisant découvrir les joies de l'amour.

En repensant à lui, alors qu'il enclenchait les commandes de Mimie, Dreamy leva les yeux au ciel. Icarius l'avait sauvé, lui avait montré la voie vers une sorte d'équilibre entre ses rêves et ses pensées concrètes. Grâce à lui, elle avait repris le contrôle sur ses émotions et sur sa vie, essayant, trouvant une solution à leur problème d'enfermement galactique. Avant même que la faille apparaisse, The Dreamer sentit que le vent était entrain de tourner. Se mettant de plus en plus en quête de trouver un moyen, elle transféra son obsession pour les rêves dans ce projet de liberté et même Icarius ne put la raisonner. Alors quand le Haut conseil qui s'était reformé, annonça à la population qu'il était entrain de mettre en place un système pour retourner dans leur dimension, elle prit les devant. Pendant des jours, elle s'enferma dans son TARDIS pour mettre en bon et du forme un plan d'action car sous ses airs de folle, Dreamy cachait une intelligence redoutable. Lorsque le moment fut venu, elle assomma violemment Icarius et l'embarqua à bord de Mimie. Exploitant une faille dans la faille, elle réussit non sans quelques dégâts collatéraux à se délivrer de cette prison dorée. Quand le TARDIS réapparu dans leur univers d'origine, des larmes de bonheur coulèrent sur son visage tant la joie la submergeait. Elle réveilla Icarius en le secouant comme un pommier et lui expliqua qu'ils allaient enfin pouvoir commencer une nouvelle vie. Or tout ne se passa pas comme prévu, et le seigneur du temps était plus qu'en colère. Comment avait elle osait faire ça ? Briser leur avenir de la sorte. L’incompréhension l'envahit. Oui, elle savait qu'il n'était pas entièrement d'accord avec son projet, qu'il lui avait dit qu'il fallait attendre le conseil, qu'il saurait quoi faire et surtout de ne pas agir seule mais elle avait réussit. Le rêve qu'elle nourrissait depuis le début, de revoir son univers s'était réalisé parce qu'elle avait eu la volonté de l'appliquer au réel. Alors elle ne comprenait pas cette réaction virulente, tandis que Mimie dérivait à travers les galaxies. Une dispute éclata, une énième depuis leur retour, mais celle là fut différente tant la violence fut immense. Icarius l'attaqua de front, laissant échapper toute la frustration qu'il éprouvait. La dispute dégénéra en bagarre et les coups pleuvaient de chaque coté, jusqu'à ce moment fatidique. Icarius avait attrapé un petit katana, dans le fouillis qu'était la salle de commande, et le planta dans l'un de ses cœurs de la jeune femme. En voulant le retirer pour lui asséner un deuxième coups, dans son deuxième cœur, la lame se cassa en deux. Mimie prit par au combat, protégeant son seigneur du temps. Grâce aux mouvements incontrôlable de son TARDIS, Dreamy put se défendre et prendre l'avantage. C'est dans un basculement qu'elle poussa Icarius de toutes ses forces, espérant que la porte allait céder sous son poids. Mimie comprit son geste et il bascula dans un hurlement, à l'extérieur du vaisseau, tombant dans la noirceur de la galaxie où ils se trouvaient. Dreamy n'eut pas le temps de réfléchir à ce qu'elle venait de faire car sa régénération venait de commencer, et en un instant, la femme disparu pour laisser placer à un jeune homme, beaucoup plus grand et mince que son précédent corps.

« Tu penses qu'il est toujours vivant ? »
Ses yeux fixaient avec une certaine mélancolie la grande colonne du Tardis. Pour toute réponse, ce dernier émis un drôle de bruit, qu'il considéra comme une sensation négative. De l'eau avait coulé sous le pont, et quelques siècles étaient passés depuis l'accident, comme il l'appelait, mais The Dreamer n'avait pas perdu espoir de le revoir. Pourquoi ? Tout simplement pour comprendre ce qui avait pu se passer. Si sa précédente personnalité n'était pas une grande curieuse, préférant rester à sa place, il avait maintenant envie de savoir. Pourquoi avait il fait ça ? Pourquoi n'était il pas d'accord avec sa solution ? D’innombrables scénarios se jouaient dans son esprit mais il voulait connaître la vérité, l'unique raison qui l'avait poussé à faire ce geste irréparable. « A qui tu parles Dream ? » Se tournant de la commande du Tardis, un fin sourire sarcastique se dessina sur son visage hyper expressif. « Certainement pas à toi ! » Il se reçut immédiatement un objet sur la tête, le premier qui passait sous la main de Pietro car si une chose n'avait pas changé, c'était bien son désordre constant. « Si je te le dis, tu ne me croiras pas de toute façon, alors autant gardé le mystère ! » « Ecoute, je me suis fait enlevé il y a deux mois par des … choses … avec des immenses dents … qui n'avaient qu'une envie .. dévorer ma moelle épinière … puis tu es arrivé et ça a encore plus dégénéré..., je voyages dans le temps, j'ai failli croiser ma propre personne … alors un truc bizarre de plus ...» « Oh désolé de t'avoir sauvé la vie ! La prochaine fois je demanderai un doggie bag avec un peu de ton cerveau dedans pour voir quel goût il a. » Croisant les bras autour de sa poitrine, Dreamy prit la mouche quasiment instatannément, faisant une moue digne d'un enfant de cinq ans, qu'il accentua quand il entendit Pietro souffler. « J'ai failli assister à la destruction de la terre dans d'immenses souffrances, tu crois que ça ne me fait rien ? » « Oui et ben c'est pas le cas d'accord ! Ta planète est toujours là, j'ai encore une fois aidé Torchwood à sauver ton monde et en plus tu n'as aucuns dégâts physiques ! Qu'est ce qu'il te faut en plus ? Un malabar ? » Assez susceptible, surtout quand il entendait des phrases comme celle ci, lui rappelant inlassablement que son chez lui était pour le moment détruit, il décida alors d'enclencher la commande d'atterrissage. Dans un violent bruit, et un mouvement pas rassurant, le Tardis chuta en piqué mais contrôlé. Claquant des doigts, la porte s'ouvrit et Dreamy regarda Pietro dans les yeux. « Personnellement je ne suis pas favorable aux techniques d'enlèvements et de séquestrations. Tu es libre de faire se que tu veux, je ne te retiens pas. » Sa voix était ferme, mais si l'on tendait l'oreille, pour une personne ayant par exemple une ouïe hypersensible, les mots qu'il prononça étaient ponctué par des trémolos. En réalité, il ne voulait pas que Pietro parte, mais il connaissait la souffrance d'être enfermé contre son gré, et ne souhaiter en aucun cas reproduire ses tourments. Il ne le quittait pas du regard, le voyant ainsi sortir du Tardis et ses cœurs se serrèrent fortement. Pourtant, quand il l'avait vu, il s'était dit que cette fois, il avait trouvé un bon ami, un vrai ami. C'était lui qui l'avait choisi, qui avait suivit son instinct alors pourquoi ça ne marchait pas ? « Franchement, ce n'est pas Dream que je devrais t'appeler, mais plutôt Drama Queen oui ! » Papillonnant des paupières, il eut un instant de bug en voyant le jeune homme revenir dans le vaisseau. « J'ai juste … besoin de temps … pour tout assimiler ! Tout ça … c'est nouveau et j'avais je n'y aurais cru ! Pas un instant tu comprends ? » Il hocha la tête, comme quand il était enfant et qu'il avait peur d'une mauvaise réaction de la part du professeur de l'Académie. « Puis en fait, tu fais moins peur que les agents de Torchwood alors bon ... » « Et encore ! Tu n'as pas vu ceux de UNIT, eux ils sont vraiment horrible ! » Ils éclatèrent de rire en même temps, sa sensation de peur s'envolant au loin. « D'ailleurs, il faut vraiment que je te fasses rencontrer quelqu'un, puisque tu me parles du temps ! » Sous l’œil interrogatif de son ami, The Dreamer passa à coté de lui comme une flèche pour rejoindre l'autre coté de la commande. « Le temps ! Nous ne sommes pas forcément en bon termes tous les deux mais c'est une personne formidable qui va t'apprendre à tout relativiser ! » « Le … le temps est une personne ? » Plissant sa lèvre du bas vers l’extérieur, il souleva uniquement son sourcil droit. « Pour moi c'est le cas et c'est tout ce qui compte ! » « O....k … » Levant les épaules, il se fichait bien de savoir si Pietro le croyait ou non. Les remarques sur sa supposition ne dataient pas d'aujourd'hui, et il avait eu le temps de s'y faire. « Tu sais quoi ? On va faire un truc cool, sans pression ! On va aller regarder Lewis Caroll écrire son conte, Alice au pays des merveilles ! Ça te vas ? C'est sans danger ! » Voyant que Pietro était d'accord, même soulagé par sa proposition, il rentra les coordonnés et actionna la manette d'un coup de main très enthousiaste. « J'aime tellement Alice, tu vas voir elle est géniale ! »





Dernière édition par The Dreamer le Jeu 17 Mai - 23:51, édité 3 fois
administrateur
avatar
Messages : 577
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Mer 16 Mai - 9:40

Oh oui, un collègue TL enfin hâte hâte
Bienvenue parmi nous Dormeur et bon courage pour la suite de ta fiche. Si tu as des questions, n'hésites pas sad
i'm only human
avatar
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Mer 16 Mai - 18:59

Bienvenue ! Courage pour ta fiche et puis ce Vava j'adore sweet ça me donne envie de jouer Elijah Woody /PAN. Hâte de jouer avec toi !
timelord
avatar
Messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Mer 16 Mai - 23:29

Madman: Oh vuiii un keupin TL calin2 calin2 Tu n'es plus tout seul lovers2 lovers2

Zephyr': Déja j'adore ton prénom et ton vava tongue tongue ! Mais OUI hihi hihi En plus j'ai déja l'idée d'en faire un PV techniquement hihi hihi hihi Parce qu'ils vont TELLEMENT bien ensemble comme aimants à problèmes gnoe y en a pas un pour rattraper l'autre mdr mdr

Merci à vous deux ! hug hug
i'm only human
avatar
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Jeu 17 Mai - 16:15

Merci c'est gentil, mais c'est à Mad que doivent revenir les louanges, je suis son scénario XD. Et du coup je me doutais un peu pour le PV à venir, le duo de Dirk Gently dans l'univers DW serait trop épique sweet Mad et Zeph risquent d'avoir de la concurrence niveau duo loufoque /PAN.
timelord
avatar
Messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Jeu 17 Mai - 22:41

Oh ! bah Bravo Mad pour le prénom socute socute socute

Ah mais j'aime tellement cette série coeur coeur je m'en inspire pas du tout c'est pas vrai ils sont tellement choupinou cutest cutest cutest cutest Puis franchement étant une grande fan de DW, dès que j'ai vu le premier épisode de Dirk Gently je me suis dit OMG il ferait un méga bon docteur sad sad mais ça c'est du à l'humour british je penses hihi hihi hihi gnoe

Et bien ça promet ! On va mettre de l'ambiance comme ça beurk beurk beurk car comme on dit plus on est de fou et plus on rit youhou
timelord
avatar
Messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Jeu 17 Mai - 23:53

Désolée pour le double post cache cache

J'ai fini ma fiche cache cache j'espère qu'elle conviendra socute socute cute cute
administrateur
avatar
Messages : 577
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Ven 18 Mai - 13:57

Diantre, ils en ont des points communs, c'est "fou" hihi ah que coucou, merci pour le compliment.
En plus, ça m'a bien fais rire à la fin, le coup de Lewis Caroll, parce que Mad et Lewis se connaissent, c'est son pote. Mad s'est crashé sur sa maison quand il a pris son visage actuel, et c'est de Mad qu'il tire le personnage du chapelier fou, bref mdr mdr

Du coup, tout est bon. Alors pourquoi t'as pas sortie la fiche de validation ? Bah en faites .... Le code du règlement n'est pas bon.
Voilà, donc je t'invite à aller relire ledit règlement. Quand tu auras le bon, je pourrais te valider sans souci sad
timelord
avatar
Messages : 27
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Ven 18 Mai - 22:59

hâte hâte hâte  Rooh ils vont pouvoir être de supers amis alors !  lovers2  lovers2  #BisounoursPower cute cute

lovers

hâte hâte hâte hâte J'aime tellement Caroll que je ne pouvais pas ne pas l'inclure dans ma fiche ( en plus en général dans les RPG je fais toujours un perso d'Alice, mon chouchou étant Cheshire ! mais j'adore aussi tellement le Chapelier    'ou mon surnom ) et du coup, en écrivant la fiche, je me suis un peu inspirée du caractère d'Alice, dans sa naïveté, sa rêverie permanente, sa curiosité monstre mais son courage aussi !  Whesh en fait Caroll il a tout pompé sur les seigneurs du temps

Ah le fameux code waaak  chaque fois je me plante à ce truc alors que pourtant je lis le règlement bon ok je le lis en diagonale parce que j'en ai vu passer depuis le temps que je fais du rpg  gnoe  hihi  hihi ! waaak waaak waaak  je penses que normalement c'est bon cette fois mdr mdr  J'ai reposté dans fiche terminé du coup x)
administrateur
avatar
Messages : 577
Voir le profil de l'utilisateur
Message() Ven 18 Mai - 23:09

bienvenue sur WWTW

Brillant, molto bene ! Tu fais maintenant officiellement partie des nôtres !

Ouai, ils vont pouvoir être super-pote, même si Mad et la notion d'amitié, ça fait deux /PAN En tout cas, tout est bon cette fois-ci, c'est bien le bon code cette fois mdr (honor sur toi, t'es le premier à t'être fait rouler Arrow). Du coup, je te redis bienvenue officiellement et amuses-toi bien avec Drama Queen coeur

Tu as passé le cap de la validation, félicitation à toi ! Tu peux dorénavant en profiter pour enregistrer ton poste si tu es à Torchwood, et demander un lieu ou une habitation.
Si tu as envie d'être parrainé, chouchouté, viens par-ici pour qu'on te prenne sous notre aile.
Tu as fais le plus important et comme la zone RP t'es ouverte, tu peux partir a la chasse aux liens mais aussi te créer une petite fiche de rp !

Sinon, passes nous voir du côté de la chatbox et viens faire un tour dans le flood. Et si un jour tu te sens trop seul(e), n'hésite pas a faire un scénario qui attirera un petit nouveau.
Amuse toi bien parmi nous ! Et... Allons-y !
Contenu sponsorisé
Message()

 
Vous savez que si vous arrêter de faire rêver un chat il meurt ? Oh bah c'est pareil pour moi ! } The Dreamer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» Parlez-vous le SMS et le langage du net...
» Reconnaissez-vous ces slogans publicitaires...
» Mais vous êtes qui vous ? (Pv : M-A)
» Quelles langues parlez-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wibbly Wobbly Timey Wimey :: Gestion du personnage :: Les passeports :: Fiches validées-
Sauter vers: